L’intelligence relationnelle


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie Entreprise et changement.

Une certification Praticien PNL à Dijon en Bourgogne Franche-Comte

Envie de donner une nouvelle dimension à votre métier? D’être plus authentique et efficace dans votre manière de communiquer?

Les objectifs de la formation sont:

-Approfondir les règles de communication appliquées aux milieux professionnels.

- Intégrer une méthodologie sûre et souple d’accompagnement individuel qui s’appuie sur des principes éprouvés par l’expérience

- S’approprier les outils de communication et d’accompagnement efficaces avec un groupe
- Développer sa capacité d’influence et son impact professionnel

Une certification Praticien PNL de la Society of NLP est délivrée à l’issue des 12 jours.

Durée et horaires : 4 sessions de 3 journées de 7 heures. 9h – 12h30 / 13h30 – 17h

Dates : 29, 30, 31 Octobre 2010 – 3,4,5, Décembre 2010 – 7 ,8,9 Janvier 2011 – 11,12,13 Février 2011

Tarif préférentiel jusqu’au 15 Aout 2010 et pour les étudiants ou personne en recherche d’emploi.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Plus d’info


L’accompagnement au changement et la Programmation Neurolinguistique PNL (Partie II)

Pour son 3 ème et dernier rendez-vous, je propose à Mr L., une séance d’intégration. Une séance où il n’a rien d’autre à faire que se relaxer…sur un fauteuil, qui, je l’avoue n’a rien de confortable.

Mr L. s’installe donc, se demandant bien ce que je lui réservais cette fois ci. Il avait commencé à s’habituer , dans les séances précédentes, à laisser venir les images et les sensations à chaque fois que je lui posais des question. Mais cette fois -ci, il peut seulement écouter le son de ma voix, écouter les paroles que je lui délivre… ou pas. Il peut garder les yeux ouverts, ou pas. Il peut garder sa tête droite ou la relacher, et son cou habituellement raide, il peut le détendre…ou pas.

Au bout d’une demi-heure de voyage dont seul Mr L connait la destination, il revient au moment présent et me confie qu’il ne s’est jamais senti aussi détendu. Il m’explique qu’il a eu l’impression d’être passé à travers le fauteuil (pourtant si dur) et d’avoir reposé confortablement allongé. Il regarde sous le fauteuil , cherchant une explication , encore surpris de ses sensations.

Je reçois 10 jours plus tard un premier retour sur le travail que nous avons fait. La transformation est radicale. Elle s’entend dans la voix qui est déterminée et dans les actions engagées depuis une semaine pour assurer son avenir.

Quelque chose pourtant me surprend: Mr L, m’annonce son choix de s’engager sur une voie qu’il ne m’avait jamais évoquée auparavant..et pourtant, il regorgeait de pistes à explorer déjà. je suis rassurée, quand, au fil des questions que je lui pose, je comprends qu’il s »tait décidé pour ce vieux rêve, celui  qu’il avait en lui mais qu’il ne se permettait pas de réaliser.

 

Voici son témoignage 6 mois plus tard:

 »J’ai attendu avant de faire ce bilan car je voulais repérer à plus long terme les conséquences de ce travail…Avec le recul, je pense que notre travail m’a donné des éléments pour que, lorsque que je me perds dans mes actions,  je puisse me recentrer, me ressourcer, repartir, continuer ces actions. Ces éléments m’ont permis aujourd’hui de donner du sens aux actions que j’entreprends, de savoir où je vais et comment je peux y parvenir.
Concrètement, je me demandais pourquoi je faisais certaines choses (se lever le matin ou réaliser une tâche), et nos séances m’ont aidé à trouver des motivations car en regardant plus loin, le résultat long terme des tâches on se motive pour atteindre ses buts.

Ce travail m’a permis de constuire une façon de voir les choses, d’analyser une situation, de réfléchir, de savoir ce qui motive à long terme et ensuite de préparer le chemin pour atteindre ce but. Désormais j’arrive à identifier un besoin, à me fixer des objectifs et à concevoir les moyens de les atteindre.
Je me demandais si cette capacité allait s’estomper avec le temps, mais ces changements m’apparaissent stables et ces évolutions de mon comportement face aux choix me paraissent aujoud’hui durables. Lorsque de nouveaux éléments apparaissent (qui m’auraient auparavant destabilisé et auraient remis en question mes choix), j’arrive à les analyser et les intégrer dans ma démarche que j’ai construite pour atteindre le but que je me suis fixé.

Pour terminer je dirais que je me sens moins perdu et dispersé. Désormais j’analyse ma situation et les événements environnants en fonction des objectifs que je me suis fixés et j’intègre les nouvelles choses suivant leur impact sur les résultats attendus. Notre travail à changé ma vision des choses, il m’a aidé a organiser mes tâches pour qu’elles concordent avec mes désirs et cela me rend plus heureux et plus épanouit.

Pour tout cela, un grand merci. »

 

Merci à vous aussi de me faire découvrir tous les jours de nouvelles facettes de l’humanité.

http://www.inspiral-pnlformation.com/


L’accompagnement au changement et la Programmation Neurolinguistique PNL (Partie I)

Une des manières cas, de décrire la PNL et celle-ci : la PNL, ce sont des outils pour les rêveurs (Robert Dilts, Co-développeur de la PNL)

N’avez-vous jamais eu un rêve ? Un rêve si vaste et si ambitieux que vous ne savez pas le décrire précisément et comment faire pour le réaliser. ?

Mr L, vint me voir un jour. Il ne savait plus comment faire. Cela faisait des années, qu’il tournait dans sa tête cette question : « que dois-je faire ? » . Cette question il se la posait pour tout. Il se l’était déjà posé quand il a dû faire son choix d’études. Il avait alors choisi une filière et puis était revenu sur sa décision. En choisissant encore une autre. Et puis revenant encore sur son choix après avoir discuté avec son entourage. Cette question est celle était aussi posée lorsqu’on lui proposa ce job dans cette administration. il avait accepté, quoi que ce ne soit pas exactement dans la droite ligne de ses études. Et puis à présent, il se la posait encore cette question, lorsque son patron lui a proposé un poste pour un autre service. Mais à chaque fois, c’était sans enthousiasme qu’il devait faire un choix. Il avait bien envisagé d’autres possibilités comme, travailler en famille avec son cousin dans l’informatique ou encore reprendre des études… Mais la se posait encore cette question : reprendre des études, d’accord, et pour faire quoi ?

Nous avons donc eu un premier entretien. J’avais besoin de connaître plus précisément, comment il se représentait son futur, quelles étaient les images qui constituaient la vie professionnelle dont il rêvait. À son grand désarroi, aucune des possibilités et des voies qu’il me décrivait ne créaient en lui cet élan, cette profonde conviction que, oui, c’était vraiment cela qu’il voulait faire dans sa vie. Il passait en revue pour la centième fois toutes les orientations qu’il pouvait choisir. Il les connaissait par cœur à force de consulter les brochures et, c’est mécaniquement, qu’il me décrivait les caractéristiques de chacune de ses voies. comme aurait pu le faire un guide pratique de l’orientation.

Si son objectif, en final, était de décider de son avenir professionnel, j’avais pour ma part un objectif intermédiaire qui était de l’amener à ressentir, et non pas rationaliser, sur ce qui est important pour lui dans sa vie. Et c’est là que nous avons découvert ensemble les véritables obstacles. La censure. Mr L, avait pris l’habitude depuis toujours de censurer ses propres envies pour se conformer à ce que son entourage attendait de lui. Cette habitude était si ancrée en lui, qu’il en avait même plus conscience. J’ai donc invité à percevoir sa situation avec de nouvelles perspectives : avec plus de hauteur, avec plus de recul, s’il se met à la place de son entourage, s’il voyait la situation avec l’œil d’un expert…cette simulation, demande d’avoir de l’imagination, une dose de flexibilité, et une dose de curiosité qui permet de voir les choses sous un angle différent.

Première étape réussie. Il comprend de manière limpide à présent, que dans sa tête se mélangeaient les envies de son entourage et ses propres aspirations. Il sait donc maintenant redistribuer l’origine des souhaits et des idées à chacun de ses véritables auteurs. Son esprit est alors plus clair, les idées mieux « rangées » dans sa tête.

…à suivre

http://www.inspiral-pnlformation.com/

 

 


Des solutions pour la prochaine révolution en entreprise?

La flexibilité, la faculté de communiquer, de travailler avec l’autre, sont désormais essentielles à la pérennité de l’entreprise et des organisations.
Alors comment développer cette intelligence relationnelle ou managériale ? Et passer à une organisation apprenante qui saura s’adapter à un environnement tous les jours nouveau?


Detective Privé |
Immobilier 2009 |
LJ DEVELOPPEMENT "L'IMMOB... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Zhōng guó yuán liào - ...
| S.D.E France
| ANTOINE PIYA