L’intelligence relationnelle



L’accompagnement au changement et la Programmation Neurolinguistique PNL (Partie II)

Pour son 3 ème et dernier rendez-vous, je propose à Mr L., une séance d’intégration. Une séance où il n’a rien d’autre à faire que se relaxer…sur un fauteuil, qui, je l’avoue n’a rien de confortable.

Mr L. s’installe donc, se demandant bien ce que je lui réservais cette fois ci. Il avait commencé à s’habituer , dans les séances précédentes, à laisser venir les images et les sensations à chaque fois que je lui posais des question. Mais cette fois -ci, il peut seulement écouter le son de ma voix, écouter les paroles que je lui délivre… ou pas. Il peut garder les yeux ouverts, ou pas. Il peut garder sa tête droite ou la relacher, et son cou habituellement raide, il peut le détendre…ou pas.

Au bout d’une demi-heure de voyage dont seul Mr L connait la destination, il revient au moment présent et me confie qu’il ne s’est jamais senti aussi détendu. Il m’explique qu’il a eu l’impression d’être passé à travers le fauteuil (pourtant si dur) et d’avoir reposé confortablement allongé. Il regarde sous le fauteuil , cherchant une explication , encore surpris de ses sensations.

Je reçois 10 jours plus tard un premier retour sur le travail que nous avons fait. La transformation est radicale. Elle s’entend dans la voix qui est déterminée et dans les actions engagées depuis une semaine pour assurer son avenir.

Quelque chose pourtant me surprend: Mr L, m’annonce son choix de s’engager sur une voie qu’il ne m’avait jamais évoquée auparavant..et pourtant, il regorgeait de pistes à explorer déjà. je suis rassurée, quand, au fil des questions que je lui pose, je comprends qu’il s »tait décidé pour ce vieux rêve, celui  qu’il avait en lui mais qu’il ne se permettait pas de réaliser.

 

Voici son témoignage 6 mois plus tard:

 »J’ai attendu avant de faire ce bilan car je voulais repérer à plus long terme les conséquences de ce travail…Avec le recul, je pense que notre travail m’a donné des éléments pour que, lorsque que je me perds dans mes actions,  je puisse me recentrer, me ressourcer, repartir, continuer ces actions. Ces éléments m’ont permis aujourd’hui de donner du sens aux actions que j’entreprends, de savoir où je vais et comment je peux y parvenir.
Concrètement, je me demandais pourquoi je faisais certaines choses (se lever le matin ou réaliser une tâche), et nos séances m’ont aidé à trouver des motivations car en regardant plus loin, le résultat long terme des tâches on se motive pour atteindre ses buts.

Ce travail m’a permis de constuire une façon de voir les choses, d’analyser une situation, de réfléchir, de savoir ce qui motive à long terme et ensuite de préparer le chemin pour atteindre ce but. Désormais j’arrive à identifier un besoin, à me fixer des objectifs et à concevoir les moyens de les atteindre.
Je me demandais si cette capacité allait s’estomper avec le temps, mais ces changements m’apparaissent stables et ces évolutions de mon comportement face aux choix me paraissent aujoud’hui durables. Lorsque de nouveaux éléments apparaissent (qui m’auraient auparavant destabilisé et auraient remis en question mes choix), j’arrive à les analyser et les intégrer dans ma démarche que j’ai construite pour atteindre le but que je me suis fixé.

Pour terminer je dirais que je me sens moins perdu et dispersé. Désormais j’analyse ma situation et les événements environnants en fonction des objectifs que je me suis fixés et j’intègre les nouvelles choses suivant leur impact sur les résultats attendus. Notre travail à changé ma vision des choses, il m’a aidé a organiser mes tâches pour qu’elles concordent avec mes désirs et cela me rend plus heureux et plus épanouit.

Pour tout cela, un grand merci. »

 

Merci à vous aussi de me faire découvrir tous les jours de nouvelles facettes de l’humanité.

http://www.inspiral-pnlformation.com/


Laisser un commentaire

Detective Privé |
Immobilier 2009 |
LJ DEVELOPPEMENT "L'IMMOB... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Zhōng guó yuán liào - ...
| S.D.E France
| ANTOINE PIYA